« Apres data.gov, data.gov.uk ! (on attend toujours donnees.gouv.fr) | Accueil | Open-Gouvernement: les leçons américaines un an après »

23/01/2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Bon voyage dans l'arêne. La première fois que j'ai assisté à ce spectacle, je veux dire le spectacle des pauses des uns et de autres dans les travées et sur les bancs, ou celui de l'inattention notoire d'un grand nombre pendant les prises de parole, ma belle démocratie imaginaire s'est évanouie :)

Et ce jour là j'ai compris : la démocratie est une chose bien trop importante et commune pour la laisser à des seuls professionnels.

Jean-Marc

Bonjour Jean-Marc,

C'est un peu l'impression que j'en ai de l'extérieur, une arène ou plutôt une scène de théâtre, notamment quand on voit l'exercice très surfait des questions au gouvernement...

Je pense également que la professionnalisation de la représentation est aussi une évolution de la démocratie, qui encourage ce genre de pratique. Heureusement qu'on peut nous aussi nous rendre à l'assemblée, et cotoyer directement des élus, au plus proche du processus législatif !

Au plaisir de te relire par ici ou ailleurs Jean-Luc !


Jean-Marc, pas Jean-Luc :)

"Heureusement qu'on peut nous aussi nous rendre à l'assemblée, et cotoyer directement des élus, au plus proche du processus législatif !"
---> tu as de l'humour au plus proche du noir...

Pour ce qui regarde la professionnalisation de la fonction de représentant (le rapprochement des 2 concepts créant d'ailleurs dans mon cortex asociatif comme une sorte de bug logique), oui, c'est de fait une évolution.
Il y en a eu un certain nombre d'évolutions passionnantes ces dernières décennies.

Quant à savoir si tout cela renforce la démocratie ou l'affaiblit, ou si cela même va dans le sens de décisions éclairées et prises dans l'intérêt général, ce sont presque d'autres questions n'est ce pas?


Peux tu stp Alban me donner le rss de tes commentaires, je ne suis pas arrivé à le trouver malgré toutes les combinaisons essayées.
Merci.

Excuse moi Jean-Marc:)

La professionnalisation de la fonction représentative a notamment bien été étudié par Yves Sintomer dans "le pouvoir au peuple", où il explique que le cumul des mandats est plutôt le signe d'un dysfonctionnement qu'une optimisation...mais il explique aussi qu'il faudrait faciliter le "reclassement" des élus, stabiliser la précarité du status, afin d'éviter la course aux postes, ce qui, selon moi, est aussi vrai...

Le flux des commentaires à rentrer dans ton aggrégateur est:

http://cocreation.blogs.com/alban/2010/01/d%C3%A9bat-loppsi-%C3%A0-lassembl%C3%A9e-nationale/comments/atom.xml

(obtenu en faisant click droit sur le lien dans la phrase: "Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note" puis "enregistrez sous")

Merci Alban pour l'info technique, mais je parlais en fait d'un éventuel rss des comments général, non par billet (tu sais, le genre "http://cocreation.blogs.com/alban/rss.php?type=co" ou "http://cocreation.blogs.com/alban/comments/atom.xml"; même en essayant tous les types de combinaisons que je connais, rien à faire).

Pour ta réponse concernant cette professionnalisation et le lien avec une course aux postes, je reste dubitatif.
Je vois au moins autant cette professionnalisation comme la conséquence d'un fonctionnement de nos démocraties qui tend par divers mécanismes autant institutionnels que sociologiques à les transformer en oligarchies.
On peut aussi y voir, peut être, une déviance dans la conception même de ce qu'est une démocratie...

Hum, tu me poses une colle alors, je ne sais pas si typepad offre un tel système de rss des comments en général (malheureusement)
Il offre un système de flux par page (RSS1 et RSS2), donc par conversation séparément uniquement...

Pour le parallèle entre démocratie et fonctionnement oligarchique, c'est effectivement constitutif de notre démocratie représentative depuis l'origine: l'égalité est assurée entre électeurs (1voix=1personne, quelle qu'elle soit), mais pas entre candidats à la candidature: le système représentatif introduit une aristocratie démocratique, dans le sens où toi ou moi n'avons pas la meme importance (discrimination amont par le nom, le status, la richesse, le physique, n'importe quoi qu'on peut trouver) lorsqu'il s'agit de se présenter...


Je ne sais pas pour typepad et cette fonctionnalité, je ferai sans.

Cette liaison que tu établis entre oligarchie et aristocratie est étrange...

Par ailleurs, comme tu le sais, l'aristocratie repose sur l'idée de gouvernement par les meilleurs, par une élite.

On saisit alors tout de suite que beaucoup repose sur le type de compétences que le système de promotion professionnelle des aspirants favorise.
Et ne me parle pas du vote verdict des peuples, hélas, il est devenu pour plusieurs raisons une simple et pénible formalité pour bon nombre de ces professionnels mediatisés ou largement financés... :)

a+

Effectivement, disons que la nuance entre l'aristocratie élective à l'oligarchie est assez tenue : si l'aristocratie est le gouvernement des meilleurs, rien ne dit comment, au sein d'un parti politique par exemple, sur quel critère est choisi le meilleur candidat (le meilleur est dans ce cas très subjectif:)


Je ne suis pas vraiment d'accord avec ça.
Il me semble que la différence entre oligarchie et aristocratie est grande, et réellement qualitative.

L'aristocratie serait un mode d'organisation relativement ouvert qui repose sur des qualités et compétences.
L'oligarchie est un mode d'organisation qui repose sur l'appartenance de groupe, avec frontières très étanches.

Sauf à considérer que ''meilleur'' au sens aristocratique c'est ni plus ni moins avoir la capacité d'intégrer ce groupe très étanche, je ne vois pas comment on peut rapprocher l'oligarchie de l'aristocratie.

Je n'ai pas envie de citer de noms ici, mais d'aucun pensent que par exemple certains ministres ou porte paroles contemporains ne pourraient avoir été désignés en aristocratie, alors qu'en oligarchie ils auraient toute leur place, et voyante, car leur qualité réside principalement dans leur appartenance au groupe.

Quant à la question de la nature de meilleur, on est là au coeur je crois d'un sujet très intéressant et qui risque de faire parler de lui dans les années qui viennent.
So exiting... :)

Tu as raison, la nuance que tu fais entre aristocratie et oligarchie est tout à fait juste !

Il ne nous reste plus qu'à travailler, comme tu dis, pour définir vraiment le critère de "meilleur" aux yeux des citoyens, et faire en sorte qu'il soit mieux respecté !


Mais encore? :)

Not bad at all fellas and galals. Thanks.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.

En librairie !

Pour en savoir plus...en vidéo !

Twitter


Enter your email address:

Delivered by FeedBurner


Powered by Rollyo

Creative Commons

  • Creative Commons License